Négociations salariales : Des augmentations générales encore trop faibles

Négociations salariales :
Des augmentations générales encore trop faibles.

La négociation salariale 2015 qui s’est déroulée ce 16 décembre 2014, s’achève sur un sentiment mitigé. En effet, si l’enveloppe globale affichée par la direction de 3 % semble d’un bon niveau en apparence, les augmentations générales garanties ne sont elles pas suffisantes à nos yeux.

Avec 1,5 % pour les ouvriers, 1,2 % pour les agents de maîtrise et 0,9 % pour les cadres, les augmentations générales sont en majorité inférieures à celles de l’an passé. Elles sont en tout état de cause nettement en dessous des besoins réels en matière de pouvoir d’achat garanti, même si elles sont supérieures à l’inflation affichée par l’INSEE (Indice d’ailleurs remis en cause par l’organisme lui-même qui précise que l’indice est plus fort pour les plus petits salaires !)

La CGT au cours de cette négociation a fait de nombreuses propositions pour améliorer à la fois le pouvoir d’achat immédiat des salariés, mais également les conditions de vie et dans l’entreprise, tout au long de leur carrière.

Les revendications initiales de la CGT :

  •  3,5 % AG
  • Plancher 100€
  • Prime 1500€
  • Prime de quart calculée sur le mini du coefficient 290
  • Déplafonnement de la prime d’ancienneté
  • Augmentation de la RMAG à 24800€
  • Coefficient minimum d’embauche : 185
  • Reconnaissance des compétences par l’obtention de 3% et d’un nouveau coefficient à chaque changement de poste
  • Revalorisation des seuils d’obtention des chèques vacances
  • Revalorisation des tickets restaurant
  • Augmentation de la participation patronale à la mutuelle
  • Revalorisation significative des éléments de rémunération annexes existants chez TPF

La direction soucieuse d’afficher des chiffres d’augmentation peu différents de ceux de l’année dernière, a décidé cette année d’inclure dans le chiffre final, l’augmentation automatique d’ancienneté, non négociable, dont bénéficient déjà les OETAM par le biais de la convention collective.

Effet immédiat : Personne n’y comprend plus rien, les salariés concernés les premiers !.

Vu le niveau d’AG faible la direction cherche à habiller différemment sa proposition pour faire passer la pilule et attirer d’éventuels signataires…Mais cette nouvelle présentation de la direction fait un flop. Qui plus est, cet affichage amène à négocier des enveloppes AG+AI différentes pour les OETAM et les Cadres. Une majorité d’OS déclarent alors que cela va être très compliqué d’expliquer ça aux salariés…

La CGT afin de faire avancer les négociations dans le sens d’une plus grande garantie d’augmentation pour tous, a fait les propositions suivantes en cours de négociations :

Pour les Ouvriers et Employés : AG de 2% AI de 0.3%
Pour les agents de maitrise : AG de 1.8% AI de 0.5%
Pour les cadres : AG de 1.5% et AI de 1.5%
Mais la direction générale est restée insensible à cette dernière proposition….

Les niveaux d’augmentations qui sont proposé à la signature sont :

tableau_ceofs

Auxquels se rajoutent les points suivants

  1. Négociation en 2015 sur le don de RTT pour un salarié ayant un enfant ou un conjoint gravement malade
  2. Négociation en 2015 sur la complémentaire santé.
  3. Enquête sur l’égalité salariale Homme/Femme et une enveloppe dédiée pour rectifier si besoin.
  4. Négociation pour revaloriser les seuils d’obtention des chèques vacances
  5. Négociation d’un avenant séniorité active pour faciliter le rachat de trimestre
  6. Revalorisation moyennée de la prime de vacances TPF
  7. Mise en place de la clause filet (0.9% à minima pour les cadres individualisés)
  8. RMAG : +1,2% passe à 24600€

S’il n’y a pas de signature : une mesure unilatérale 0,7 % sera mise en place par la direction et pas de négociations sur les sujets vu en séance. L’accord est à la signature jusqu’à jeudi soir 19h00. Comme chaque année chantage à la signature…

Malgré tout, des salariés n’acceptent pas cette présentation de la DG, puisque Feyzin, RN, Flandres et Oudalle étaient encore en grève le lendemain de la négociation. Les salariés ne veulent pas servir de variable d’ajustement pour le simple bonheur des actionnaires ! Les restructurations se suivent les unes derrière les autres et ce sont toujours les mêmes qui trinquent !

La CGT et les salariés ne sont pas dupes ! Le groupe TOTAL affichera pour cette année encore des résultats proches des 10 milliards $ et les marges du raffinage sont en nette augmentation en cette fin 2014. Les moyens sont donc bien là pour garantir un bon niveau d’augmentation générale.
La CGT consultera l’ensemble de ses syndicats dans les différents établissements des trois UES Amont, Raffinage Pétrochimie et Marketing & Services afin de déterminer sa position définitive sur cet accord.

D’autres luttes vont être à mener dans les mois prochains sur l’emploi et l’avenir de notre outil. La direction sait que ses futurs dossiers ne passeront pas. Et vous pouvez compter sur la CGT pour défendre les intérêts de tous les salarié(e)s de tous les sites.

POUR LA CONQUETE DE NOUVEAUX ACQUIS SOCIAUX AVEC LA CGT !

 

 

Tract NAO 2015_ES

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *