SALAIRES UFIP : la CGT contrainte de claquer la porte !

L’année 2014 est à retenir dans les mémoires concernant la « négociation » de branche Pétrole sur les salaires.

Alors que les marges de raffinage sont au plus haut, après 4 fermetures et arrêts de raffineries en France et de graves menaces sur au moins 2 autres sites, dans un contexte d’alourdissement des charges de travail pour les salariés, de remplacement de nos outils de raffinage par des importations de produits finis, et d’explosions des profits…

  • L’UFIP a poussé le mépris à proposer les mêmes chiffres que l’an dernier, pour sa proposition d’ouverture de négociation : +0,5% ; soit +7,85 € mensuels sur les minis et un « geste » sur la prime de quart (revendication CGT).
    Certaines organisations ont annoncé, par la faiblesse de leurs demandes initiales (+1,5%), la « fourchette » possible de négociation, en décalage complet avec la réalité des salariés et de leurs besoins sur le terrain.
  • Face à cette provocation sans précédent, et pour la première fois depuis plus de 20 ans de négociations de branche, la délégation CGT a décidé de quitter la salle pour marquer l’impossibilité d’arriver à un accord, ne serait-ce que « acceptable » ou « minimum » pour les salariés.

Le seul recours possible est désormais l’intervention des salariés.

La CGT le dit clairement : Aujourd’hui et demain, notamment à l’occasion des négociations salaires dans les entreprises, sans intervention massive des salariés, le ton est donné par l’UFIP ce jour pour mettre la pression sur les salaires.

Le résultat des négociations ne dépend jamais d’un soi-disant « talent » des négociateurs, mais du niveau du rapport de forces. Les salariés sont donc mis en face de leurs responsabilités.

De votre intervention dépend maintenant le niveau de vos augmentations de salaires.

L’UFIP et les entreprises du Pétrole sont prévenues, la CGT ne négociera pas des augmentations de salaires au rabais.

La seconde mi-temps se jouera dans nos entreprises.

Vous pouvez compter sur la CGT pour obtenir avec vous un réel relèvement des salaires correspondant à vos besoins..

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *