Salariés du siège BOSTIK : des privilégiés ???

Certainement pas, contrairement a certaines idées reçues longtemps véhiculées et parfois perçues comme telles par les salaries des unités de production.

D’autant plus quand on est salarié d’une filiale du groupe TOTAL qui achète ou vend ses filiales comme de vulgaires produits au gré des humeurs des actionnaires et de leur appétit de toujours plus de dividende.

Les salariés des sièges sociaux ne sont pas tous des Directeurs. Ils sont employés, techniciens agents de maitrise ingénieurs lambda.

Ils sont ballotés d’un lieu a l’autre dans la région parisienne pour suivre le siège social qui se ballade pour mieux faire des économies d’échelle, ils subissent le stress quotidien des transports, la pression exercées par leur hiérarchie, les prix démentiels des loyers et de l immobilier qui les obligent très souvent a trouver des logements loin en distance et en temps de leur lieu de travail.

Être salarié dans un siège social c’est être avant tout ….

Un salarié comme les autres qui a des aspirations propres, des désirs, des craintes et des espoirs. Espoirs de voir s améliorer son quotidien ou du moins de ne pas le voir se dégrader, crainte d’être licencié, muté, balloté une fois de plus….

Beaucoup pensent s’en sortir tout seul…mais bien souvent le constat est amer, les déceptions fortes…la résignation s’installe.

La CGT pense et c’est la raison de sa création en 1895 que les salariés qui ont une relation de subordination avec leur employeur ont tout intérêt à œuvrer collectivement pour obtenir de meilleurs salaires, une meilleure protection sociale, une meilleure retraite, de meilleures conditions de travail…

Depuis 1895 rien n’a changé pour les salariés sauf bien sur leurs conditions…sauf que ces conditions n’ont jamais été données par nos patrons et les détenteurs des capitaux. Il a fallu leur arracher….Sur le principe rien absolument rien n’a change.

Et l’histoire va devoir se répéter. Car depuis une trentaine d’années les salariés perdent peu à peu ce qu’ils ont obtenu par le passe souvent au prix de leur sang…ET le futur que le MEDEF et les différents gouvernent libéraux qui se succèdent a la tête de l’état voudraient nous imposer ne peuvent satisfaire les salaries qu’elles que soient leurs idées politiques philosophiques ou religieuses. Nous sommes tous sur le même bateau, l’entreprise sans nous et nos forces de travail (physique et/ou intellectuelle) aucune richesse ne peut être créée et de ce fait les actionnaires ne peuvent recevoir ce qu’ils considèrent comme leur du (le dividende)…

Aujourd’hui dans le Groupe TOTAL 100 00 salariés travaillent sur la planète et font vivre ce groupe. Ils ont en contrepartie une rémunération globale de 6 milliards d’euros… Les actionnaires, ceux qui sont les propriétaires reçoivent aussi 6 milliards mais sans rien faire. Ce n’est ni juste ni moral, d’autant qu’ils estiment que le dividende actuel n’est pas suffisant.C’est pour cela que vos revendications vos demandes de recevoir un meilleur salaire, d’avoir accès a une bonne retraite et pas la veille de votre mort EST LÉGITIME…

Pour la CGT, les salariés doivent s’unir pour faire avancer leur niveau social….Personne ne le fera a leur place.

Vous avez surement des desideratas, des rêves, des souhaits. Si nous sommes nombreux à avoir les mêmes alors pourquoi ne pas les transformer en revendications et les défendre ensemble devant nos directions ???

La CGT vous invite à vous exprimer, à partager ses souhaits et désirs lors de la réunion qu’elle organise aujourd’hui


Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *