« Harmonie mutuelle » était-il le bon choix ?

Mutuelle : la CGT avait-elle raison de s’inquiéter ?

La CGT l’avait dit : Le choix de changer de Mutuelle n’était pas une bonne idée. Aujourd’hui RIEN NE VA PLUS ! Les salariés ne retrouvent pas la qualité du service et le niveau de garantie proposés par la MIP. Seules la CGT et CFE/CGC se sont opposées à son abandon. Il semblerait que certaines organisations, qui avaient encouragé la direction à faire ce changement (voir leurs tracts de l’époque), le regrettent aujourd’hui.

Depuis la mise en place du nouveau gestionnaire en janvier 2014, de graves dysfonctionnements apparaissent régulièrement : retards dans les remboursements, non remboursement de certaines prestations dû à des différences d’interprétation des grilles entre MIP et Harmonie Mutuelle (HM).

Les salariés se heurtent à de nombreuses difficultés pour contacter la Plateforme dédiée au Contrat Total. HM avait mis en avant, lors de l’appel d’offre, ses nombreux bureaux de proximité sur l’ensemble du territoire. Mais du fait de la spécificité du contrat Total, et malgré un accueil agréable, ces bureaux s’avèrent de peu d’utilité pour les salariés. Tout le monde, retraités ou actifs, est obligé de s’adresser à la plateforme d’Angers. A plusieurs reprises, nous avons demandé à HM de faire un effort de formation au contrat Total du personnel des bureaux proches de nos industries et établissements. Mais ça ne semble pas être la priorité.

Concernant le remboursement des prestations, il est évident qu’HM a une lecture plus « pointilleuse » que la MIP des grilles de prestations prévues dans notre accord d’entreprise. HM n’a pas l’approche mutualiste et solidaire qu’avait la MIP. Cela semble se rapprocher davantage des contrats assuranciels, preuve en est le budget publicitaire, somme qui n’est donc pas consacrée aux remboursements maladie.

CONTRAT DES RETRAITÉS : UNE VENTE FORCÉE ?

La CGT a informé la Direction que suite à la forte augmentation de la cotisation retraitée pour la garantie SSC, ainsi qu’à son refus de permettre à ces derniers de changer pour des contrats moins onéreux, le contrat Confort ou Sérénité, des retraités palois de la CGT ont déposé plainte auprès du Procureur de Paris pour abus de pouvoir.

La CGT renouvelle sa demande  d’une rencontre entre les organisations syndicales et la direction pour décider d’une adaptation à notre accord.

Modification du contrat de prestations notamment sur:

  • L’extension des remboursements frais d’accompagnement autre qu’en milieu hospitalier suite à une hospitalisation,
  • Le maintien du remboursement des soins en podologie après 2014
  • Le remboursement des accessoires prothèses pour maladie ou handicap grave y/c si non remboursement de la SS
  • Le remboursement d’une chambre particulière en maison de repos suite à une hospitalisation en cas de longue maladie
  • Le remboursement du forfait journalier des MAS sur la base du forfait hospitalier…..
  • Possibilité pour les retraités SCC de changer de contrat.

LE FONDS SOCIAL DÉDIÉ À TOTAL N’EXISTE PLUS !

Ce fonds social MIP dédié à TOTAL et à sa population (70 000 salariés), a été créé en 2009, validé par un accord et mis en fonction au 01.01.2010. Il est issu de la dévolution des réserves de la MEAP (ancienne mutuelle Elf Aquitaine). Le montant dévolu était de 1 600K€, somme devant être utilisée sur 8 années. Au global, seulement 300 K€ ont été utilisés. Ce fonds complémentait les problèmes particuliers qui pouvaient survenir (prothèses insuffisamment remboursées, transports, aménagements spécifiques pour les personnes handicapées, etc.). Les salariés n’ont pas à pâtir des effets négatifs d’un changement de mutuelle,

La CGT demande à ce que la Direction reverse les 1 300k€ dans un fonds social dédié à TOTAL chez HM.

LES RÉSERVES À RECONSTITUER

Le cadre réglementaire des Mutuelles impose la constitution de réserves pour assoir leur solidité financière et faire face à des risques non connus mais considérés comme potentiels par les autorités de tutelle. Le niveau des réserves requis a augmenté au fil du temps, pour passer d’un mois de prestations versées en 1994 à 12 mois de prestations versées actuellement. De même, les mutuelles ont obligation de constituer des provisions pour faire face à des risques certains. Le montant de ces provisions est calculé à l’aide des tables de mortalité. L’évolution de la réglementation sur les réserves et provisions et l’intégration des nouvelles directives européennes en matière de solvabilité avaient demandé un effort financier de la part des cotisants. Depuis 2010, nous étions dans une période « routine ». Ces réserves restent acquises à la Mutuelle que l’on quitte.

A l’heure actuelle, nous ne savons pas si HM a un montant suffisant de « réserves et provisions » pour le contrat Total ou s’il faut s’attendre rapidement à une augmentation des cotisations pour les constituer.

QUE SONT DEVENUS LES TROP VERSÉS DE COTISATION À LA MIP?

En 2013, une partie de cet excédent a été versé pour la part salariée sous forme de baisse de cotisations aux salariés actifs et inactifs et pour la part employeur sous forme d’un chèque de 334€ sur votre paie de mai 2013. Il reste 3455K€ pour le contrat DACO (actifs) et 4629K€ pour le contrat DAIF (inactifs) à distribuer aux ex-cotisants MIP (actifs et inactifs). Ces sommes sont encore dans les comptes de la MIP et ne sont plus rémunérées depuis le 01/01/2014.

GOUVERNANCE ET PSEUDO DÉMOCRATIE !

A la MIP, nous comptions 39 délégués élus et 9 administrateurs au Conseil d’administration (CA). La CGT avait une place prépondérante et pouvait faire valoir ses choix. D’ici les prochaines élections, TOTAL a obtenu, suite à une modification des statuts, 5 délégués sur 300 en AG (1 CGT, 1 CFDT, 1 CFE CGC, 1 SICTAME, 1 DIRECTION), un poste au CA sur 40 administrateurs (Direction), un membre dans chacune des 6 commissions.

Les salariés n’ont pas à subir les conséquences négatives du changement de Mutuelle.

LA DIRECTION DE TOTAL DOIT RÉAGIR !

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *