12 MILLIARDS DE BENEFICES, 7 MILLIARDS DE DIVIDENDES, 2000 POSTES SUPPRIMES ! CHERCHEZ L’ERREUR !!

12 MILLIARDS DE BENEFICES, 7 MILLIARDS DE DIVIDENDES, 2000 POSTES SUPPRIMES !
CHERCHEZ L’ERREUR !!

La direction générale du Groupe TOTAL a présenté hier les résultats pour l’année 2014 et les perspectives pour l’année 2015. Mais depuis quelques semaines déjà, les annonces austéritaires préparaient les esprits :


• Augmentations de salaire très faibles
• Accélération de la réduction des « coûts »
• Gel des embauches
• Annonces de restructuration du raffinage
• Diminution du budget d’investissement, notamment dans l’Exploration
Etc.…
Mais la direction se voulait globalement rassurante. P.Pouyanné lui-même annonçant que le groupe avait les capacités à résister à la baisse des courts du pétrole brut, et qu’il ne fallait pas « sur-réagir ».
Et bien les salariés savent désormais ce que cela veut effectivement dire :
Ne pas « sur-réagir », c’est préserver coûte que coûte les dividendes pour les actionnaires et faire payer le prix fort aux salariés et à la société !
Car ce sont bien les salariés qui sont les dindons de cette stratégie! Les départs à la retraite non remplacés et les frais de fonctionnement réduits vont peser lourds sur les conditions et les charges de travail!
Alors que de nombreux cas de « burn out » sont déjà recensés, la direction attend peut-être que les déprimes et les suicides se multiplient pour s’apercevoir que sa stratégie emmène dans le mur des centaines de salariés.
Alors que dans les établissements industriels les effectifs sont de plus en plus réduits (on ne compte plus les jours de repos travaillés et les quarts de 12h ou 16h), la direction attend peut-être qu’un accident majeur l’aide à prendre conscience de la gravité de la situation.

Mais que les actionnaires se rassurent, pour eux tout va bien ! Les dividendes vont augmenter de 2,5% (après les 3,5% de l’année dernière) !
Et les résultats proprement dit sont excellents, malgré l’environnement économique. 12 milliards de dollars de bénéfices, nombre d’entreprises s’en contenteraient à l’heure actuelle !! La rentabilité accuse, certes, une légère baisse, mais est encore largement au dessus de 10%. Là encore c’est bien supérieur à ce qu’affichent la majorité des entreprises françaises et elles continuent à vivre et à embaucher, elles…
Les résultats du raffinage, longtemps montrés du doigt, sont excellents eux-aussi. La rentabilité de la branche explose en 2014 et les marges de raffinage ERMI sont au top (+ de 50$/tonne à ce jour).
Mais là encore, la direction reste droite dans ses bottes et se déchaîne sur les sites industriels :
• Fermeture d’une chaîne d’huile à la raffinerie de Normandie (50 emplois directs menacés)
• Arrêt de la moitié des capacités de production de la raffinerie de Lindsey (180 emplois directs menacés)
• Annonces du même type en préparation pour les sites de La Mède et Donges (des centaines d’emplois dans la balance)
La seule stratégie qui vaille est donc bien celle du Capital, qui n’en a jamais assez : toujours plus de dividendes, toujours plus de cash avec toujours moins d’emplois.

SALARIES TOTAL RELEVEZ LA TÈTE !
NOTRE ENTREPRISE EST EN BONNE SANTE !
LES MOYENS SONT LA POUR GARANTIR L’EMPLOI ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL !
LES BESOINS EN PRODUIT FINIS DOIVENT ETRE SATISFAITS PAR NOS RAFFINERIES, PAS PAR L’IMPORTATION !
AVEC LA CGT MOBILISEZ-VOUS CONTRE LA STRATÉGIE DU PIRE DÉFENDUE PAR LA DIRECTION
L’AVENIR DES ACTIVITÉS D’EXPLORATION, DE PRODUCTION, DE RAFFINAGE, DE PÉTROCHIMIE ET DE MARKETING PASSE PAR LES HOMMES PAS PAR LA FINANCE!

 

Tract_Resultats2014_20150213

Mots-Clés : # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *